Bien choisir son appareil de réfrigération et de congélation

comptoir refrigere

Votre activité professionnelle est un domaine dans lequel vous ne pouvez rien laisser au hasard. Si vous êtes dans le secteur des métiers de bouche, dans celui des laboratoires ou de la recherche, les performances de vos matériels de réfrigération et de congélation est absolument fondamental, pour un développement serein de votre métier. Conservation optimale, fiabilité, praticité et développement durable sont des critères sur lesquels vous serez amené à établir votre choix pour le meilleur produit. Les progrès faits en matière d’économies d’énergie est un aspect sur lequel de plus en plus de professionnelles et d’industriels se focalisent désormais, des normes et des classifications obligatoires des produits donnant des informations sur leurs performances en la matière. Bien choisir son frigo professionnel ou sa chambre froide, c’est avant tout bien se renseigner sur les différents produits présents sur le marché et sur leurs caractéristiques respectives. Voici des éléments d’analyse pour faire les bons choix, en client averti.

La chaine du froid, préoccupation de beaucoup de secteurs d’activité

Quel que soit votre secteur d’activité, industrie pharmaceutique, cosmétique ou agro-alimentaire, votre gestion du froid est primordiale dans votre métier. Vous ne voulez courir aucun risque te la fiabilité de vos appareils est un aspect incontournable. Il faut que vous puissiez avoir confiance en leurs performances, permanentes et durables. La règlementation qui s’impose à vous est par ailleurs très stricte en matière de respect de la chaîne du froid. Vos installations ne peuvent donc subir aucune approximation ou faiblesses. La bonne marche de votre activité dépend aussi donc des systèmes frigorifiques que vous devez entretenir et parfois renouveler. Les compétences de votre installateur, leur service après vente et la maintenance proposée sont également des aspects à prendre en considération, au delà de l’appareil par lui-même. Pour en connaitre tous les détails, vous pouvez vous renseigner sur ice-shop.be.

Choisir le bon modèle, adapté à votre activité

La Rolls des chambres froides n’est pas forcément pour vous, si votre activité se limite au besoin d’un comptoir réfrigéré. Le premier point essentiel dans votre démarche est de cibler selon l’usage que vous prévoyez le type d’appareil, sa taille et les performances promises, pour le service que vous attendez. Soyez très spécifique et précis sur vos attentes pour vous diriger vers les bons produits. La taille de l’appareil et son volume utile est probablement un critère clé. On voit une erreur en particulier en ce domaine : les professionnels qui se focalisent sur une bonne affaire de pris, ou un modèle dernier cri, en minimisant le volume dont ils sont besoin. Ils se retrouvent avec un produit trop grand (générant un encombrement inutile et des couts d’exploitation supérieurs) ou trop petit (avec le besoin de compléter avec un autre appareil, ce qui est souvent inconfortable). Des meubles réfrigérant aux usages multiples ont fait leur apparition, souvent dans une optique de gain de place et d’optimisation de l’espace. c’est le cas par exemple du comptoir frigo ou du frigo vitrine, qui servent à la fois de réfrigérateur mais aussi de plan de travail ou de support pour la boutique. La vitrine permet elle de mettre en valeur ou en avant des produits à des fins commerciales, tout en en permettant une conservation optimale.

Vérifier les exigences de normes en lien avec votre activité

Les évolutions notamment liées aux métiers de bouche, aux exigences en matière d’hygiène et de sécurité imposent une sensibilité importante à ce sujet lorsque l’on s’équipe ou que l’on renouvelle son matériel. Il est toujours possible qu’un fournisseur peu vertueux essaie de vendre un appareil un peu daté ne répondant pas aux dernières normes en vigueur pour l’hygiène et la sécurité liée à votre discipline. Il faut rester particulièrement vigilant et se renseigner précisément sur les dernières normes parues, et comparer la fiche technique de l’appareil considéré. Il serait fâcheux de devoir se rééquiper très rapidement, avec des couts associés important, simplement parce que l’on n’a pas acheté le bon modèle, mal conseillé par un revendeur peu scrupuleux. Les températures dont vous aurez besoin ont aussi besoin d’être bien traitées par l’appareil. La configuration de votre établissement peut également donner quelques contraintes supplémentaires à prendre en considération lors de votre recherche. La puissance du groupe frigorifique pourra évoluer selon vos propres exigences en termes de maintien de la température de l’appareil en continu.

Des fonctionnalités de plus en plus personnalisées

Vous pouvez choisir une armoire réfrigérée positive si vous travaillez dans l’univers de la cuisine professionnelle. Pour traiter des aliments frais au jour le jour, une unité positive professionnelle vous permettra de respecter les normes d’hygiène et de réduire les déchets par une meilleure conservation. Ce concept d’armoires réfrigérées existent en différentes tailles, selon vos locaux et votre besoin. Elles existent aussi en version négative pour la congélation. Des modèles d’armoires verticales pour une présentation optimisée, de table réfrigérée offrant un plan de travail en plus, ou encore de coffres de stockage d’éléments gelés sont disponibles et modulables pour être le plus fonctionnels possible. La machine à glace pilée ou machine à glaçons est devenue incontournable dans beaucoup de métiers de la restauration, avec une forte exigence de performance et de fiabilité et des conditions de température extérieure parfois extrêmes.

La consommation d’énergie : une nouvelle exigence

Tout comme le bio ou la responsabilité sociale, l’aspect environnement la entre de plus en plus comme un critère déterminant dans les choix d’investissement en appareils électroménagers, notamment s’il s’agit d’un usage professionnel et commercial. Bien souvent, la clientèle est devenue attentive à cet item, et on peut utiliser l’argument environnemental pour vanter son offre ou ses produits. Les industriels l’ont bien compris et dont développé des produits plus économes en énergie pour effectuer de la réfrigération ou de la congélation. Les pouvoirs publics de leur côté, ont établi des normes très claires, et maintenant très suivies, à la fois sur le marché des particuliers que sur le marché des professionnels. Elles font apparaitre en différentes catégories d’appareils plus ou moins vertueuses. De grands progrès sont attendus de ces appareils pour les années à venir, à la fois sur leur efficience énergétique, que pour leurs émissions de CO2. A titre d’exemple, les armoires frigorifiques professionnelles dans l’UE consommaient en 2012 8,5 TWh. On anticipe une consommation ramenée à 4.1 TWh en 2030. Ces progrès considérables seront obtenus grâce aux mesures votées par l’Union Européenne en termes d’écoconception des appareils.