Postes de travail sécurisés : comment choisir un modèle d’échafaudage ?

modèle d'échafaudage

Publié le : 24 mai 20225 mins de lecture

Le matériel incontournable dans le secteur du bâtiment, un échafaudage est un équipement clé pour de travaux bien réussis. En rénovation ou en construction, cet équipement est conçu pour faciliter l’accès aux parties qui se trouvent en hauteur. Étant donné qu’il existe actuellement une pléthorique de modèles d’échafaudage, le choix paraît alors complexe. Pour réaliser un investissement de qualité, découvrez à travers cet article les critères à prendre en compte avant de faire l’acquisition de votre futur échafaudage.

Le type de travaux à faire

Le type de travaux figure parmi l’un des critères à ne pas négliger lors du choix d’un échafaudage. Actuellement, on peut recenser quatre grandes familles d’échafaudage. À savoir, l’échafaudage pliant, l’échafaudage mobile, celui suspendu et l’échafaudage fixe. Comme son nom le laisse deviner, ce dernier type est à installer principalement au mur et au sol. Celui-ci garantit en effet une grande stabilité et est, destiné pour les travaux nécessitant de déplacements fréquents. Quant aux échafaudages suspendus, cette catégorie est maintenue en l’air grâce à un système de poulies. Ce sont les préférés des professionnels, car ils semblent vraiment utiles pour les travaux avec un déplacement vertical. Comme pour faire le nettoyage de vitre et bien d’autres. Cependant, ce genre de matériel requiert des dispositifs de sécurité. En ce qui concerne les matériels mobiles, ces équipements s’adressent à l’échafaudage roulant. Ce dernier est équipé de deux roues et est usité pour les opérations qui demandent des déplacements sur une hauteur moyenne. De nombreux utilisateurs choisissent les échafaudages pliants notamment pour les travaux domestiques. Autrement dit, ce type d’échafaudage est fait spécialement pour une hauteur de travail ne dépassant pas le 3 mètres. Pour en savoir plus, cliquez sur ce site.

À explorer aussi : Travail en hauteur : achat d'échafaudage selon un usage déterminé

Quel matériau choisir pour son échafaudage ?

Outre le choix du modèle, vous devez également définir le matériau de fabrication pour votre futur échafaudage. Puisque cet équipement garantit une sécurité sans faille, sans contester, il doit marier résistance, solidité, robustesse, durabilité et pérennité. Pour vous donner un coup de pouce, le mieux serait d’investir dans un matériau gage de sécurité comme le métal. N’empêche de choisir l’acier galvanisé ou encore l’aluminium. Ces matériaux paraissent vraiment solides et robustes. En effet, l’acier galvanisé est très plébiscité notamment pour sa stabilité. Mieux encore, l’échafaudage fabriqué en acier est en mesure de supporter jusqu’à 450 kg de charge, et ce, par plateau. C’est l’équipement idéal pour ceux qui utilisent des appareils lourds sur les chantiers. Même si l’aluminium semble tellement léger, son utilisation est des plus aisées. L’aluminium, quant à lui,  fait partie de l’un des matériaux idéaux en termes de sécurité. Il est à souligner que le type d’échafaudage en alu n’est certainement pas conseillé pour les travaux de construction et aussi de maçonnerie. Toutefois, l’échafaudage escalier en fibre de verre ne vous décevra pas aussi bien en confort d’utilisation que de sécurité. Il s’agit d’une excellente alternative si le travail est à risque d’électrisation. Cela est dû notamment à cause de sa caractéristique : non-conductrice de courant.

Quelles dimensions privilégier ?

Un critère à ne pas oublier : les dimensions d’un échafaudage. Il serait judicieux de bien définir la hauteur exacte de son équipement. Cela évite absolument les frais supplémentaires lorsque vous achetez vos matériels. Pour ce faire, vous devez d’abord prendre la mesure de la hauteur tout en ajoutant deux mètres supplémentaires. Idem pour les dimensions de la longueur et largeur. Ensuite, il faut tenir compte de l’emplacement du travail. Est-ce que ce dernier se trouve dans des lieux limités ou non ? Enfin, n’oubliez pas de faire une vérification de l’instrument, car certains modèles disposent d’une base pliante tandis que d’autres n’en ont pas.

Plan du site